SUICIDE DES ENTREPRENEURS: RENDEZ VOTRE MORT UTILE

Publié le par aidentreprise

Audience sur un article parlant de suicide jamais commenté par les lecteurs silencieux
Audience sur un article parlant de suicide jamais commenté par les lecteurs silencieux

2 PATRONS PAR JOUR SE SUICIDENT

C'est à vous, patrons en souffrance, que s'adresse cet article. Vous qui représentez une catégorie de personne qui aura travaillé toute sa vie, risqué toute sa vie, et qui à la moindre difficulté finit par se rendre compte qu'elle est seule. Et non seulement: vous êtes incompris, méprisés, écrasés, relégués au niveau de citoyens de seconde zone.

C'est à vous ,que plus rien ni personne ne freinera, qu'est destiné le contenu qui suit, car si cette lecture ne peut vous empêcher de mettre fin à cette vie qui n'en est plus une, à cette souffrance intolérable, répétée, je vous invite invite alors à mourir "utilement".

A tort,et vous êtes bien placés pour le savoir, les grands penseurs de notre pays déclarent en parlant de vous que vous êtes des dépressifs, des personnes incapables d'affronter et gérer les difficultés et au fond, si vous vous en allez en silence, cela arrange tout le monde mais surtout tous les responsables qui prient que vous disparaissiez en aussi anonymement que vous avez vécu, sans jamais mentionner officiellement leurs noms et leur part de responsabilité.

Alors , avant de passer à l'acte, si vous renoncez et si n'avez pas le courage de vous faire aider par nous, qui sommes là pour vous, en nous décarcassant bénévolement afin que vous retrouviez une vie digne de ce nom, j'espère que vous prendrez connaissance de cet article et que vous rendrez votre mort " utile".

Utile pour que vous ne disparaissiez pas dans l'indifférence la plus totale.

Utile pour que vos proches puissent "profiter" de votre acte de souffrance et rébellion

Utile pour que cette hécatombe ne soit plus volontairement ignorée par un système meurtrier qui a tout intérêt à ce que votre entourage ne porte pas plainte.

Utile pour sauver ne serait-ce qu'une autre vie.

PLAINTE? et pour quoi me direz-vous?

Plainte parce que parmi les lois injustes de ce pays se cachent d'autres lois, peu connues, peux exploitées et pourtant d'importance primordiale!

Je ne me fais pas beaucoup d'illusions et si cet article devait faire le buzz auprès des futurs suicidés, ce dont je doute fortement, cette législation sera vite "mise à jour", afin que nos bureaucrates et dirigeants, bien à l'abri de la création/suicide d'entreprise, puissent encore vivre des jours tranquilles et heureux sur votre dos.

Que dit la loi française?

Votre futur suicide , s'il est clairement communiqué, si vous prenez soin de laisser des traces écrites , incontestables, de vos demandes à l'aide, de vos appels au secours entre dans la législation de la

NON-ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER ou "Abstention volontaire de porter assistance à une personne en péril" (définition du droit français)

La loi française ne permet pas de soigner une personne contre son gré (art. L.1111-4 du Code de la santé publique), mais encore faut-il que la personne soit en mesure d'exprimer son consentement et que celui-ci ne soit pas faussé (personne en pleine possession de ses facultés mentales). Ainsi, laisser agir une personne MENAÇANT DE SE SUICIDER sous prétexte que c'est sa volonté engage LA RESPONSABILITE PENALE de ceux qui en sont informés et qui n'ont rien fait pour l'empêcher.

La non-assistance à personne en danger est donc l'engagement de la responsabilité pénale d'une personne qui n'interviendrait pas face à une personne courant un danger.

L'engagement a lieu si :

  • la personne a connaissance du danger ;
  • elle est en mesure d'agir ;
  • l'action ne présente pas de danger pour la personne ni pour un tiers.

Le texte de loi concerné est:

Article 223-6 du Code Pénal
Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

( Titre II : Des atteintes à la personne humaine/ Chapitre III : De la mise en danger de la personne/Section 3 : De l'entrave aux mesures d'assistance et de l'omission de porter secours).

"Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende."

"Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours."

Je vous invite à réfléchir à cette loi avant de passer à l'acte, car si ceux qui appliquent les lois n'ont à ce jour pas su, ou pire pas voulu, vous protéger (nous ne comptons plus les affaires "classées sans suites" visant à protéger les fonctions juridiques dont certains ont tenté d'engager la responsabilité) , utilisez les lois pour "mourir utile" et protéger les vôtres avec votre mort.

En d'autres mots écrivez en lettre recommandée avec accusé de réception à TOUS vos détracteurs, à tous ceux dont la responsabilité est clairement engagée, faites en sorte que vos proches soient au courant afin que votre décès ne soit pas vain.

Toutefois, je le réitère clairement, cet article n'est pas une incitation à la mort et au renoncement, mais au contraire, une incitation à la (nouvelle) vie.

Nous sommes justes conscients que nous ne pouvons atteindre tout le monde, sauver tous ceux qui devraient l'être et qui liront peut-être en silence cet article (cf: exemple d'audience d'un article sur les responsables de suicide d'entrepreneurs, lu des centaines de fois en un seul jour et jamais commenté!), comme cela arrive pour d'autres, sans changer leurs plans. Nous déplorons que vous vous en alliez sans que nous sachions qui vous êtes et pourquoi.

Nous vous exhortons toutefois de choisir une vie où vous nous rejoindrez dans une dénonciation d'une omerta autour de la mort de ces deux patrons chaque jour, des causes réelles de leur déchéance, de la recherche des véritables responsables de cette déchéance et finalement de l'engagement de la responsabilité de TOUS les acteurs des redressements/liquidations , autant pour ceux qui la provoquent que pour ceux qui la gèrent.

Nous sommes là pour vous écouter, pour vous aider à retrouver une vie digne, une nouvelle confiance en vous et surtout nous sommes là pour vous aider à vous défendre en vous enlevant une grande part de responsabilité dans les évènements qui vous conduisent aujourd'hui au suicide. Le suicide de l'entrepreneur n'est pas un acte de lâcheté et ne laissez pas que l'on pense de vous, après votre mort, que vous n'avez rien fait pour vous sortir de l'enfer que seul vous connaissez.

Aide Entreprise (facebook)

Sos Suidice Entrepreneurs (facebook)

info@aidentreprise.fr

06 79 22 50 79

Commenter cet article