Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si quelques âmes éclairées, sont disposées mener une action en justice sous la forme d'une action collective pour dénoncer le vrai mal de entrepreneuriat ici parfaitement décrit, et demander des dommages et intérêts, n'hésitez pas à me le faire savoir!

Jeter dans l'arène des ex-chômeurs, ex-salariés et RMIstes afin de faire diminuer les chiffres su chômage alors qu'ils n'ont aucune préparation est un CRIME de la part de toutes les structures et organismes d'état ou non.

Nous sommes las de prendre sur nous, sous forme d'association totalement bénévole , les dégâts occasionnés par un gouvernement irresponsable et coupable. Nous aidons nos pairs à comprendre d'abord et se défendre ensuite des conséquences plus que désastreuses de la création d'entreprises , de très petites entreprise, la plupart unipersonnelles.

Nous sommes las d'entendre des projets de suicide , non pas par incapacité ou laxisme, mais par manque de préparation et d'information après une incitation grotesque , criminelle , à la création d'entreprise. Le suicide devient alors une revendication au droit à l'euthanasie, un acte volontaire dans une situation "sans issue et qui fait état d'une souffrance physique ou psychique constante et insupportable qui ne peut être apaisée" .

Voici un excellent article qui résume le prélude au massacre des entrepreneurs:

"La « faisabilité » du projet conduit en général les « guichets » à considérer la rétribution du travail de l’entrepreneur comme la variable d’ajustement de l’activité. Les sacrifices consentis de faiblement se rémunérer sur l’activité ou de ne pas se rémunérer font partie de l’appréciation de la responsabilité entrepreneurial du dirigeant."

Politiques de retour à l’emploi par la création d’entreprises : droit à l’initiative économique ou marchandisation du travail ? 02 septembre 2014 | Par Emmanuel Antoine

Tag(s) : #LIQUIDATION JUDICIAIRE, #SUICIDE ENTREPRENEURS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :