Les 82 points du #scandale de la #création d'entreprise: épisode II

Publié le par aidentreprise

Les 82 points du  #scandale de la #création d'entreprise: épisode II

Savez-vous en quoi les 82 points suivants constituent un scandale ?

  1. Aptitudes émotionnelles : motivation, volonté, tolérance au risque, autonomie, implication,
  2. Aptitudes de perception des opportunités : pour transformer des opportunités en activités rentables,
  3. Compétences en maîtrise de l'information
  4. Capacités d'absorption
  5. Compétences en gestion de la nouveauté, en gestion des paradoxes,
  6. Compétences en méthode et conduite de projet,
  7. Envie et capacité à apprendre.
  8. Factures
  9. Devis
  10. Relance
  11. TVA
  12. URSSAF
  13. Contribution économique, territoriale,
  14. RSI
  15. Caisse de Congés payés
  16. Caisse des Intempéries
  17. DUE
  18. BIC,
  19. BNC
  20. IS
  21. INPI
  22. Greffe
  23. Rangement
  24. Classement
  25. BFR,
  26. Emplois,
  27. Ressources
  28. Charges
  29. Investissements
  30. Dotations aux amortissements
  31. Amortissements linéaires et dégressifs
  32. Rentabilité,
  33. FI-FO,
  34. Valeur ajoutée
  35. Solde intermédiaire de gestion
  36. Passif
  37. Actif,
  38. Marge brute
  39. Marge nette
  40. Tableau de bord
  41. Trésorerie…
  42. Droit du travail
  43. 35 heures,
  44. Heures supplémentaires
  45. Convention collective
  46. Entretien préalable au licenciement
  47. RTT
  48. congés
  49. Entretien d’embauche,
  50. Fiche de poste
  51. Critères de sélection
  52. Gestion des ressources humaines
  53. Droit des sociétés :
  54. Conditions générales de vente,
  55. Bail commercial
  56. Contrat commercial
  57. CNIL
  58. Concevoir et mettre en œuvre une politique commerciale adaptée à votre entreprise (même si elle est toute petite),
  59. Négocier
  60. Convaincre les clients,
  61. Fidéliser les clients
  62. Management : Là encore, il y a de l’innée et de l’acquis. Aimer
  63. Motiver des équipes
  64. Diriger des équipes
  65. Etre un leader
  66. Techniques de conduite de réunion, de délégation, de motivation d’équipes
  67. Compétences stratégiques,
  68. Compétences sociales et relationnelles,
  69. Compétences de développement de projet
  70. Goût de l'action
  71. Esprit d'initiative
  72. Orientation vers le résultat
  73. Persévérance
  74. Résistance
  75. Talent de persuasion
  76. Esprit de décision
  77. Rigueur
  78. Ténacité
  79. Sens du client
  80. Capacité d'écoute
  81. Esprit d'analyse
  82. Esprit de synthèse

Ces points sont l'expression même du #scandale de la #création d'#entreprise

  1. Car ils représentent la liste des compétences, mot pour mot, sensées être acquises par un créateur/chef d'entreprise et énumérées dans cet ordre sur le site officiel des CCI (voir lien) sur www.cci.fr
  2. Car ils sous-entendent des formations qui pour la plupart seront totalement inaccessibles ou par manque de moyens financiers, ou par manque de temps, ou par manque d'information, ou par manque de capacités intellectuelles ( c'est peut-être "méchant", mais soyons honnêtes, si l'acquisition de ces compétences était simple nous serions tous issus d'une école de gestion des entreprises , la CCI vous en a-t-elle parlé avant de vous "aider" à créer votre entreprise?) ou par manque de tous ces éléments réunis comme je le constate la plupart du temps!
  3. Car l'absence de ces compétences sont à l'origine non seulement de la faillite de l’entreprise, mais surtout de l'enfer personnel qui suit une liquidation et dont AUCUN ORGANISME OU ADMINISTRATION vous ayant aidé à vous lancer ne parle, ( et encore moins vous assiste)

Ces points sont l'expression même du #scandale de la #création d'#entreprise

Parce que les Chambres de Commerce et de Métier n'ajoutent pas une liste de points qui pourtant devraient être fondamentaux avant même de commencer:

- Relance facture

- Mise en demeure de payer

- Injonction de payer

- Procédure de recouvrement

-Types et fonction des tribunaux

- Procédures collectives et leur durée

- Plan de sauvegarde

- Redressement judiciaire

- Liquidation judiciaire

- Faute de gestion

- Extension de la faillite aux biens personnels

- Interdiction de gérer

- Peines pénales, emprisonnement

- Absence d'aide et assistance juridique gratuite aux personnes morales (entreprise)

et encore

- Dissonance de l'entrepreneur

- Isolement de l'entrepreneur en difficulté

- Perte affective

- Exclusion sociale

- Exclusion économique

- Pathologies liées au stress

et enfin les données sur

- le suicide de l'entrepreneur: 2 par jour

Alors ces Chambres , véritable tremplins de la création, sont-elles coupables :

- d'absence de retour d'information (ignorance)?

- d'incompétence

- ou de mutisme volontaire , afin de garantir à la France son lot de sacrifices humains nécessaire à la bonne marche économique du pays?

......et je pense à cette publicité sur" L'artisanat première entreprise de France".( Soyez fiers disent-ils! Fiers,oui, autant que des martyrs peuvent l'être: 80h de travail peu rémunéré, des soucis, et pas de chômage en cas de faillite!)

Il est temps de s'attaquer à la source des problèmes qui sont d'une part ,

la PROMOTION DE LA CRÉATION ,

- mensongère

- au contenu non exhaustif

- criminelle lorsque les responsables de l'aide à la création répondent "absents" au premier problème.

et d'autre part à

la LÉGISLATION EN MATIÈRE DE CRÉATION ET LIQUIDATION DES PETITES ENTREPRISES qui ne peut pas

- d'un côté autoriser à mettre sur le marché de l'entreprise des "incompétents ignorant de l'être"

- et de l'autre les juger au mettre titre que les patrons qui créent des entreprises après avoir acquis ces compétences par le biais de longues, voire très longues études! ( je pense en ce moment même au fait récent et exemplaire de Mamie Loto, condamnée à 6 mois de prison avec sursis et 100 000 € d'amende pour avoir voulu aider les autres !)

- ne pas réglementer la promotion de la création avec la mention " Attention la création d'entreprise peut avoir des effets néfastes sur la santé" ou " l'Entreprise tue deux fois par jour ", ou plus sérieusement, vérifier les compétences de organismes promoteurs et mettre un véritable programme de formation continue et OBLIGATOIRE, gratuite, pendant les deux premières années (fatidiques) de l'entreprise. Si l'entrepreneur n'a pas "le temps" , c'est qu'il est déjà dans la "merde", et qu'il vaut mieux arrêter avant de se faire encore plus mal.

Copyright © 2014 www.aidentreprise.fr Tous droits réservés.

Commenter cet article