Qui se cache derrière le mouvement des Pigeons?

Publié le par aidentreprise

non

 

Le mouvement de défense des Pigeons, nous en avons tous entendu parler, mais qui sont ceux qui aujourd'hui alimentent réellement cette page de Facebook?

Les versions sont nombreuses à ce jour, mais en observant le ballet des « posts » et leurs commentaires on comprend aisément qu'il existe deux réalités  différentes qui se sont structurées au fil du temps de par l’organisation ( et les limites) même d'une page facebook.

- D'une part, ( sur la colonne de gauche de la page) nous trouverons les fondateurs et administrateurs de cette page ( dont l'identité réelle soulève des polémiques sur tous les fronts):

Ils postent leur messages; ceux-ci sont vus sur le fil des 70 000 "followers" qui ont "liké" , mais seulement sur leur page personnelle. Ces messages ne sont pas nombreux, mal structurés et démontrent ou un désintérêt des fondateurs du mouvement ( après avoir obtenu ce qu'ils voulaient à travers la création de cette page) ou une simple incapacité à suivre un mouvement qui les dépasse.

- D'autre part, pour ceux qui ont décidé d'aller voir de plus près directement,( c'est à dire, en accédant à la page même qui se trouve sur facebook dans la liste personnelle et souvent très fournie des "intérêts" ) nous trouverons les messages postés par les lecteurs ( ou "followers").

Et là la surprise est grande! Pour les avoir compté, ils sont tous au plus 10 par heure. Souvent ce sont des "habitués", des assidus de cette page, qui inlassablement écrivent et relayent des articles, des témoignages et quelques fois lancent des débats. Quelques fois ce sont des curieux , qui finissent par aller plus loin de leur "j'aime" et vont poser des questions directement dans la section des lecteurs.

Les constations et les conclusions que l'on en tire après un suivi assidu est consternant!

La page, de par son flux constant, qui ressemble un peu à un rouleau de papier toilettes sur lequel vous écriveriez, n'organise pas, ne trie pas, et surtout ne permet pas de répondre aux questions nombreuses qui sont posées.......!

L'absence de modération de la page est une autre évidence! Les propos injurieux fusent  de tous côtés. Un phénomène bien particulier mais non étranger à ceux qui connaissent bien comment réprimer toute tentative de ralliement, d'organisation, d'action apparaît donc. Il est donc "possible"  sur cette page sensée représenter un mouvement de défense pour les intérêts  des entrepreneurs (voire nécessaire pour ceux qui représentent "l'opposition", souvent animée ouvertement par le Front de Gauche ) de dénoncer, bloquer, et déstabiliser les plus actifs, ceux qui , comprenant que de la page même ne pouvait naître aucun mouvement perdurable dans le temps, ont décidé de mener à bien une campagne de ralliement des TPE PME!

Et là  on va de surprise en surprise!

Un "post" ( message) ne contenant aucune incitation à un ralliement quelconque ou étant posté par un "non habitué" de la page, ne sera "commenté" que par 2 ou 3 "pigeons" pour une moyenne de 20 commentaires par message environ.

Mais lorsqu'un message est posté par un "pigeon" très présent et très actif parmi les lecteurs du site, ou manifeste la claire volonté de rallier et rassembler un maximum de lecteurs, là, on assiste à un très curieux phénomène: immédiatement, le message fait l'objet de commentaires dénigratoires en masse! Ce type de post peut arriver à afficher à sa suite  150 commentaires, provenant de plusieurs " anti pigeons" ( et nous quittons les 2 ou  3  « followers » pour arriver à 10)  de façon organisée et systématique. Certains messages sont ensuite "manipulés" et repostés par ces derniers pour discréditer le malheureux pigeon actif auprès de sa propre confrérie de pigeons!

Chaque "meneur", chaque vrai "entrepreneur" est impitoyablement  décapité!

Que faut-il donc en conclure?

Le mouvement est bien né d'une initiative de jeunes entrepreneurs, représentant le futur de notre économie, qui avec des capacités qui leur étaient propres ont su créer un « buzz » avec les répercussions que l'on connaît déjà . Il est peu probable qu'une organisation politique UMPiste ou sarkozyste soit à l'origine même du mouvement, bien qu'il soit légitime de supposer que, dans un deuxième temps, elle ait su chevaucher cette onde et en tirer des profits et des  avantages.

Que s'est-il passé ensuite? Et bien tout simplement le mouvement a échappé à tous!

Il est naturel que les partis d’opposition à   l'UMP, à laquelle on attribue, et peut-être pas à tort, l'adoption voire la paternité de ce mouvement, aient tout de suite compris l'importance et le danger que cette page  facebook  pouvait représenter.

On assiste donc à des actions organisées, bien préparées, visant à empêcher la naissance d'un quelconque mouvement des TPE PME ( car ne nous y trompons pas, c'est bien eux, les 90% des entreprises françaises qui aujourd’hui font vivre cette page)  qui se sont emparés de ce  "pseudo blog à vocation éphémère" à l'intérieur de la page, mais qui n'ont pas même conscience dans leur "petit", dans leurs difficultés, dans leur absence totale d'habitude à manifester, qu'ils sont, dans le cadre d'un réel regroupement,  une véritable force, une véritable menace pour n'importe quel gouvernement en place, mais en particulier pour ce gouvernement actuel qui devient chaque jour  plus impopulaire.

Alors pourquoi nos pigeons se laissent-ils ainsi manipuler? Pourquoi ne profitent- ils pas d'une magnifique occasion qu'on leur sert involontairement sur un plateau d'argent?

Nos entrepreneurs seraient-ils à l'image des ces pigeons jamais émouvants, toujours minables avec un pois à la place de la cervelle emprisonné dans occiput décérébré qui s'agite dans  un pathétique va-et-vient ? Manqueraient-ils donc d'ambition à l'instar de ces volatiles nuisibles ?

 Jusqu'à présent, ces pigeons ont été considéré par les gouvernements , si stupides et si nuls, manquant à un tel point de dignité, qu'ils ne méritaient même pas d'être écrasés tels une blatte que l'on extermine seulement qu'en elle nous envahi en masse!

Alors on est en droit de se demander si le terme de pigeon dont on l'affabule  depuis quelques semaines va démoraliser et retrancher  encore plus notre entrepreneur dans son désespoir et sa solitude face aux injustices qu'il subit, ou bien, s'il y a en lui assez de fierté, de courage et d'intelligence pour rejoindre un mouvement sans précédent, qui a lui seul peut changer le visage politique de la France!

 

Nous assistons peut-être à l'aube d'une ère nouvelle avec la prise de conscience de ces pigeons d’avoir à leur disposition un outil incroyable, inexistant dans le passé, révolutionnaire, que sont les réseaux internet; réseaux qui leur permettront, encore en fussent-ils conscients, de ne plus devoir passer par des pseudos protectionnismes qui rarement ont démontré leur utilité!

 

Alors nos ne pouvons que souhaiter à nos pigeons de devenir "les  pigeons voyageur du net",  pour ressembler à ces pigeons voyageurs en temps de guerre, qui ont trouvé un sens à leur existence de nuisibles en rendant quelques services  sous la forme  de biomécanique volante!

Au pigeon qui se sent seul ou inutile, ne voyant pas quel pourrait être son rôle, il est peut utile de lui rappeler, que même le plus occupé des pigeons à picorer individuellement son grain, par sa seule présence dans un même lieu, peut polluer irréversiblement une place San Marco à Venise et devenir un véritable cauchemar pour ses détracteurs!

On se demande aussi si ils sauront accueillir  favorablement le courage et l'humour de certains pigeons qui n'hésitent pas à se mettre "à nu" dans des messages de ralliement pour défendre les intérêts de tous! entreprendre.liberte.tv3256.jpg-copie-1.JPG

non.JPG

Sauront-ils faire la différence entre les multitudes de mouvements venant d’associations diverses, de l’utilité à moyen et long terme de faire partie d’un réseau d’échange d’opinons et d’informations où il pourra participer activement ou bien puiser  à des fins propres les informations qui lui permettront de résoudre ses problèmes au quotidien ?

 

(Droits de reproduction : La reproduction même partielle de ce texte devra comporter " source: www.aidentreprise.org)

Commenter cet article