ENTREPRENEUR SE TIRE UNE BALLE DANS LA TETE : RELECTURE D'UN "FAIT DIVERS"

Publié le par aidentreprise

Suicide par arme à feu

Suicide par arme à feu

Cet architecte de 55 ans s'est rendu au centre des impôts de Créteil et, dans la cour du bâtiment, s'est tiré une balle dans la tête avec un revolver calibre 38 chargé de six balles. Il avait auparavant laissé un mot à une employée de l'accueil : « Vous avez voulu ma peau, vous l'avez. »

Le Parisien

Il aura fallut 6 ans au moins, voire bien plus pour que le desepoir des entrepreneurs en difficultés quittent les "faits divers" pour faire la UNE (pour combien de temps et avec quels résultats?).

Alors je vous propose cette relecture d'un de ces "faits divers"  relaté par Le Parisien en janvier 2012 ( et bien d'autres quotidiens)

"Cet architecte de 55 ans s'est rendu au centre des impôts de Créteil et, dans la cour du bâtiment, s'est tiré une balle dans la tête avec un revolver calibre 38 chargé de six balles. Il avait auparavant laissé un mot à une employée de l'accueil : « Vous avez voulu ma peau, vous l'avez. »"

 

  1. "Il ne travaillait plus depuis des années":
  2. "Le centre des impôts, a fermé ses portes pour la journée et une cellule psychologique y a été mise en place".
  3. « On a souvent des gens agités qui se présentent à l'accueil, mais on n'avait jamais vu un tel drame. Apparemment, il a demandé à voir une employée en particulier, mais il n'a pas attendu longtemps. Il devait être vraiment désespéré. »
  4. "Une enquête « aux fins de recherche des causes de la mort » a été ouverte".
  5. "Ce voisin décrit un homme gai lors de son emménagement dans les lieux il y a presque vingt ans, devenu triste au fil des ans, mais qui ne se laissait toutefois pas aller."

 

A aucun moment un travail sérieux d'enquête est publié. On fait médiatiquement de cet homme un

1/ faible , raté , incapable

2/ un bourreau qui "traumatise les vraies victimes", les pauvres fonctionnaires des impôts

3/ un agité du cerveau, une personne instable , nécessitant de soins psychiatriques qui "n'a pas attendu longtemps" ( c'est donc lui l'unique responsable de son malheur)

4/ on ne lit nulle part les résultats de cette enquête.........

5/ de heureux, il devient triste et naturellment , sans véritable motivation, sinon sa propre depression.

 

Encore plus écoeurant c'est ce message laissé sur un forum par Raphaël Zacharie de IZARRA qui ferait mieux d'éviter d'écrire sur des sujets qu'il effleure sans les creuser et qui excuse/remplace  son ignorance par une plume acérée qui légitime selon lui , sans doute, ses affirmations toutes à fait gratuites et assassines.

Je n'ose penser au mal qu'il a pu faire, lui et d'autres comme lui, à la famille de cet homme.

 

LA PRÉTENDUE CRISE : ODIEUX CHANTAGE AU SUICIDE

"Trop facile de fuir ses responsabilités en accusant l’Etat de ses malheurs personnels !

Honte à ce lâche contribuable qui a voulu culpabiliser les honnêtes employés des Impôts de Créteil en se suicidant devant la perception de la ville sous prétexte qu’il avait des dettes impayées à hauteur de 26 000 euros !

Il a d'ailleurs traumatisé le personnel et je compatis à leur détresse car ce sont eux les vraies victimes. Etre témoin d'un acte aussi hideux est une chose terrible. Cela restera gravé dans leur mémoire toute leur vie. Cet homme y avait-il songé avant d'agir ? J'espère que les employés ne subiront pas de conséquences funestes qu'a occasionné l'acte égoïste de cet être immature.

Quand on a des dettes on les paye ! Ou on trouve un arrangement. Mais on ne vole pas les gens en se défilant, même par la tombe.

La crise n’est qu’un prétexte, juste un mot à forte connotation émotive qui arrange bien les mauvais payeurs...

Celui qui estime que sa propre vie vaut moins que 26 000 euros et quelques désagréments, celui-là est à plaindre.

Je n’irai pas pleurer sur ces mauvais citoyens qui s’immolent pour échapper à leurs responsabilités citoyennes !

Personne n'a poussé cet homme au suicide. C'est lui et lui seul qui a choisi de fuir ses responsabilités en mettant fin à ses jours.

N'importe qui peut trouver des excuses à sa détresse personnelle en minimisant ses propres fautes et en accusant la société, l'administration, la prétendue déshumanisation du système, les voisins, etc...

Tous les endettés ne se suicident pas, la plupart finissent par payer leurs dettes et tout rentre dans l'ordre. C'est cet homme qui a agi avec iniquité, non la société.

Personne ne l'a poussé à se suicider. Il avait le choix de vivre et faire face à ses responsabilités, il a préféré tourner le dos aux problèmes plutôt que de les affronter.

Je ne vois pas de noblesse dans la fuite.

A présent qui va payer les dettes du défunt ?

Le contribuable honnête et courageux. Geste très peu élégant de sa part, non ?

Vive l’administration, organe étatique neutre, objectif et donc réellement démocratique et jetons l’opprobre sur ces minables petits citoyens cherchant à se faire apitoyer par le moyen du chantage et du spectacle médiatique ! "

Raphaël Zacharie de IZARRA

http://forum-plus.forumactif.org/t5237-creteil-un-homme-se-suicide-devant-le-centre-des-impots

Je reprends cette phrase absurde:

" ces minables petits citoyens cherchant à se faire apitoyer par le moyen du chantage et du spectacle médiatique" par Raphael Zacharie au sujet de cet architecte suicide.

Le chantage et le spectacle médiatique est la recherche d'un bénéfice de la part d'un "vivant" , non d'un "mort".

Selon le Code pénal français, le délit de chantage est le fait d’obtenir, en menaçant de révéler ou d’imputer des faits de nature à porter atteinte à l’honneur ou à la considération, soit une signature, un engagement ou une renonciation, soit la révélation d’un secret, soit la remise de fonds, de valeurs ou d’un bien quelconque (art. 312-10 Code pénal).

Qu'a -t-il gagné de ce suicide?

Commenter cet article

aide.entreprise 03/01/2015 16:31

L'insulte au cadavre est le plus grand des déshonneurs que l'absurdité puisse infliger au vivant.
[ Robert Mallet ]

aidentreprise 04/01/2015 11:34

Je vais vous faire un peu de publicité et aller dans le sens que vous espérez. En fin de compte si vous avez envie de devenir célèbre par défaut, cela vous regarde. Il y a bien eu des femmes, privées de talents, qui ont épousé des monstres tueurs en série pour un peu de médiatisation :-)

Raphaël Zacharie de IZARRA 04/01/2015 10:29

CRIMES IMAGINAIRES ET RÉELS

Des gens désoeuvrés profanent parfois des tombes et des cadavres dans les cimetières de notre pays.

Et alors ?

Je vais même plus loin : des nécrophiles sodomisent des cadavres ? Rien de vraiment choquant là-dedans. Au regard de certaines de nos pratiques sociales, militaires (ou même culinaires), cela ne me paraît finalement pas si choquant. Une broutille. Car après tout ne maltraite-t-on pas de manière officielle, républicaine, scientifique et même industrielle les vivants humains ? Et de moult façons encore...

Il n'y a à mes yeux rien de choquant à déterrer des cadavres, à cracher sur des tombes, à uriner sur des drapeaux. Pourquoi le fait de brûler le drapeau américain dans une caserne de Marine's loyaux et hyper-patriotiques serait-il choquant ? Pourquoi son auteur mériterait-il la prison pour un acte aussi insignifiant ? Les Marine's eux-mêmes dans ces mêmes casernes n'apprennent-ils pas entre autres exercices martiaux parfaitement sordides, le maniement du lance-flammes ? Lequel est, je le rappelle, un instrument fort ingénieux servant à griller vif ses semblables, ce qui est tout de même bien moins innocent que de brûler des drapeaux ou déterrer des cadavres.

Respecter les morts et leur sépulture ? Mascarade ! On jette bien dans des fosses communes des cadavres des gens que l'on torture et massacre. On ne fait pas tant d'histoires lorsqu'un pays civilisé décide de lâcher deux bombes atomiques sur des villes japonaises... On ne fait pas tant de manières lorsqu'il s'agit de se débarrasser de certaines populations (et peu importe que ces populations soient civiles ou militaires, puisque ce sont toujours des hommes).

Sodomiser, profaner, mutiler des cadavres de juifs, de musulmans, de fervents catholiques, ou de n'importe quels quidams, détruire leur tombe, brûler le drapeau américain, cracher dans les ciboires, c'est juste une guerre de symboles.

Et le respect des symboles, des cadavres, des ciboires, ne sont-ce pas là des moeurs à la hauteur des honnêtes gens épris de confort moral ? Ces honnêtes gens-là sont choqués que l'on puisse brûler un drapeau, détruire des tombes, uriner sur une image, mutiler un cadavre mais ne s'émeuvent guère des plus létales, sordides, révoltantes inventions martiales. Et s'enorgueillissent même de les financer annuellement avec leurs impôts.

Non décidément, je ne vois pas de crime fondamental dans le fait de s'en prendre aux morts, aux symboles, aux artifices les plus sacrés. Quand je vois avec quels égards la plupart des pieuses ou impies personnes traitent leurs morts et ce dont sont capables ces mêmes personnes pour peu qu'on les mette dans des circonstances "favorables" (temps de guerre, conditionnement militaire), je me dis que les profanateurs de tombes ne sont que d'innocentes âmes souhaitant juste s'amuser avec ce qui n'est après tout objectivement que de la pourriture en sursis.

Où est leur crime ? Les profanateurs de tombes ont le droit de s'amuser eux aussi. Où est le mal dans le fait de s'amuser avec des symboles quand d'autres s'en prennent à des vivants ? S'ébaudir avec des cadavres, avec des drapeaux, avec des tombes, avec des images, cela n'est-il pas préférable que de s'égayer avec un lance-flammes patriotique, avec des bombardiers républicains, avec du feu et du fer officiels, manufacturés, financés avec les impôts des pieux et sensibles citoyens qui, comble de l'ironie, se targuent de respecter les morts mais n'hésitent pas à brûler les vivants ?

Le pays souverain et civilisé ne voit dans ses ennemis que des cibles à abattre, des pions à détruire, des adversaires à brûler vifs soit par lance-flammes, soit par bombe atomique interposés. Ou par d'autres moyens très divers et toujours ingénieux. Moi je ne vois dans un drapeau, dans le confort moral des honnêtes citoyens ou dans le cadavre d'un quidam rien d'autre que de la pourriture.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA 06/12/2014 11:03

Vous faites ici la promotion de la lâcheté, du suicide et de l'incivisme !

Si tous les endettés devaient se donner la mort, le système s'effondrerait bien vite !

Raphaël Zacharie de IZARRA

aide.entreprise 18/12/2014 11:21

"victimaire....s", "mériterai.....s".......vous perdez vos moyens? :-) Cher Raphaël, au fond je vous aime bien. Nous nous ressemblons.

Raphaël Zacharie de IZARRA 16/12/2014 12:35

Moi j'ai le courage et l'honnêteté d'aller sainement à contre-courant de vos belles idées victimaire, pour cela je mériterai donc l'opprobre ?

Soeur Emmanuelle, une sainte femme qui avait aidé les gens dans les taudis du Caire, disait que plus elle allait dans les pays riches et plus elle entendait ses habitants se lamenter sur leur "triste" sort !

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA 16/12/2014 12:31

C'est tout ce que vous inspire des propos courageusement critiques ? Rien d'autre ?

Donc toute critique à vos yeux est fatalement le signe d'un déséquilibre mental...

Ca me fait penser à un certain ex-régime de l'Est...

Je constate que la pensée unique, la fameuse pensée "politiquement correcte" vous étouffe magistralement...

Non je ne suis pas un pion aseptisé de votre système, pour ne pas dire de votre dictature de la pensée unique... Et pour cela je mériterais l'internement psychiatrique selon vous ? Voire pire ?

Enfin bref, on est donc obligé d'aller dans le sens de vos opinions pour être admis dans votre cercle de geignards victimaires se prenant pour le centre du monde ?

Et si on n 'est pas d'accord avec vos valeurs matérialistes-consuméristes et vos sentiments misérabilistes, on est un pervers, c'est donc ça votre réponse ?

Très intéressant ce blog quand même.. Un modèle dans le genre... A faire connaître de toute urgence à mon entourage ! Histoire de montrer l’ampleur de votre belle tolérance, de votre capacité d’accepter la contradiction...

Ce que vous me faites expérimenter ici ne s'appelle pas un débat contradictoire, un échange d’idées opposées mais une dictature, je je répète.

Et vive l'ouverture d'esprit !

Raphaël Zacharie de IZARRA

aide.entreprise 16/12/2014 03:45

@ #Raphaël #Zacharie de #IZARRA
Ce portrait est le votre.......(et il est clair que je tronque le "couple" pervers que vous pourriez tenter de former avec moi, car chacune de mes réponses alimentera votre état psychotique, donc celui-ci est le dernier commentaire public à votre égard sur ce sujet)

"Les psychopathes exercent sur leurs proie une attraction magnétique qui les rends irrésistibles.

Les psychopathes, comme les manipulateurs pervers narcissiques sont pour la majorité des hommes avide de pouvoir et de reconnaissance.
S’ils ne réussissent pas brillamment dans la société, ils vont se donner un masque de réussite et entrer dans la mythomanie.

Sous un masque de normalité, ces psychopathes vont attirer à eux des personnes dégageant une grande empathie, généreuses, brillantes dans certains domaines enviés par le prédateur.
Victimes et prédateurs vont se « trouver » pour créer un « couple » dans lequel l’horreur du « jeu » relationnel pervers va pouvoir s’installer.

Même s’ils ne deviennent pas des tueurs, ils sont extrêmement dangereux car leur mental ne ressent aucun affect et ne peut donc aucunement tenir compte des besoins de l’autre.

Pour compenser leurs manques et pour se sentir exister ils vont instinctivement mettre en place toutes des stratégies compensatoires.

Un psychopathe est résistant aux thérapies et non seulement elles ne les soignent pas, mais elles peuvent même aggraver leur dangerosité. La thérapie peut devenir le lieu idéal pour affiner leurs stratégies perverses. La plupart du temps ils refusent catégoriquement toute prise en charge psychologique ou psychiatrique.

Il y a énormément de psychopathes parmi nous. De plus, nos sociétés hyper-narcissiques, hyper-violentes et hyperactives contribuent à en créer toujours davantage.

Les manipulateurs pervers narcissiques sont associés aux psychopathes en raison du grand nombre de points communs avec eux. Leur froideur affective, leur absence totale d’empathie, leur perversion, leur capacité à fasciner, à téléguider leurs proies leur donne une forte composante psychopathique.

Bien que ce diagnostic ne figure pas encore dans les grandes classifications psychiatriques actuelles, il se rapproche du trouble de la personnalité narcissique et du trouble de la personnalité psychopathique, sans les recouvrir tout à fait"

aide.entreprise 16/12/2014 02:43

Pauvre Raphaël, vous jouez au pervers, stimulé par toute opposition ou contradiction afin d'y puiser des ressources pour garder la position haute, dans le but d'influencer ou de soumettre votre cible. Si pour exister et vous exciter, vous confondez votre plume avec votre pénis, grand bien vous fasse. Mais il va vous falloir trouver une autre tribune, car il y a belle lurette que je suis devenue spectatrice du théâtre de marionnettes qu'est l'humanité entière. Ni j'ai de fils attachés à mon dos (hélas pour vous) , ni de lilubérine noie mon hypothalamus en tirant sur celles des autres contrairement à vous. Ce que je constate en revanche c'est une grande souffrance et une grande solitude existentielle. Vous pourrez emballer vos âneries dans le papier le plus étincelant, il y aura une personne que vous ne tromperez pas et c'est vous-même. Si vous vous rebellez tant à l'idée du suicide, c'est bien parce que vous en avez fait l'expérience imminente, comme tout esprit dont les connexions synaptiques sont supérieures à la moyenne ( ce qui n'est pas gage d'intelligentiae au sens latin du terme). Éblouissez et provoquez si cela peut vous faire jouir, mais oubliez de vouloir me sacrifier à l'autel de votre ego, car il y a longtemps que je suis morte, dans tous les sens du terme.

Raphaël Zacharie de IZARRA 15/12/2014 11:26

Avec les conneries commerciales de Noël on va encore entendre des hordes de geignards repus, gavés, blasés se lamenter sur leur sort au sujet de la dinde ou de leurs cadeaux alors qu'ils ont tout oublié du message spirituel de Noël... Ca c'est votre lot. A force de geindre les repus-gavés-blasé se persuadent réellement d'être des victimes d'un système qui les broie...

Et puisque pour vous la France est un pays de misère, je vous engage à vous exiler au Mali. Il est vrai que vous ne trouverez aucun crétin là-bas mais des crève-la-faim, des vrais qui ont des raisons de se plaindre.

Vous en aurez à la pelle.

Raphaël Zacharie de IZARRA

aide.entreprise 14/12/2014 11:35

Vous êtes un crétin qui s'ignore. Plus de doutes. Donc pas de commentaires. Ce serait trop d'honneur. Mais pas de censure. Lachez-vous.....:-)

Raphaël Zacharie de IZARRA 14/12/2014 10:09

RÉCESSION, UN MAL IMAGINAIRE

Moins 0,2 pour 100 de récession en France, cela suffit pour faire pleurer ce pays faisant partie des cinq plus opulents au monde.

La France qui se croit dans la misère pleure, se lamente, crie au secours aujourd’hui parce qu’elle est moins riche de 0,2 pour 100 par rapport à l’année précédente.

Dans ce contexte “dramatique”, les acheteurs se tournent vers des magasins de “crise” pour acquérir des produits moins chers que dans les centres d‘achat traditionnels.

Sauf que ces produits de “crise” proposés à moindre coût sont en réalité des futilités : jupes, objets de décoration (de mauvais goût qui plus est), accessoires de divertissements, sodas, chocolats...

Cette notion de récession n'a pas de sens, elle est même perverse puisqu'il s'agit de 0,2 pour 100 non pas de pauvreté en plus mais de richesse en moins. La distinction est essentielle car dans ce cas la France demeure à ses traditionnels hauts niveaux de confort, de qualité de vie, d'excès, toujours aussi prospère, puissante, solide, enviée, en dépit de cette brume tout à fait relative et même franchement artificielle.

Tant d’indécence, d’obscénité, d’ingratitude face au sort de la part de ces éternels repus que sont mes compatriotes me donne envie de vomir.

Nos poubelles dégueulent de richesses gaspillées, nos chiens et chats sont gras, ont leurs cliniques vétérinaires attitrées, nos SDF vivent comme des pachas, nos infrastructures atteignent des sommets de perfection dans leur conception, usage et entretien, notre système d’hyper bien-être, d’aisance et de prospérité universelle à même inventé le concept de “vacances pour chômeurs”, et dans cette débauche de luxe, d’artifices et d’abondance la population obèse verse des larmes noires, s’inquiète pour son pouvoir d’achat, voire se désespère pour ses enfants, et tout cela pour quelques miettes de récession...

Je n’ai plus de mot pour qualifier cette nation de veaux geignards engraissés de superflus, décidément peu enclins à voir la magnifique réalité de leur vie malheureusement dissimulée par des montagnes d’adiposité morale.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA 14/12/2014 10:07

LES PAUVRES EN FRANCE SONT DES FUMISTES !

ACTUALITE : Faute de moyens financiers, un français sur trois renonce à se faire soigner.

MA REPONSE :

Je lis ici et là des termes comme "pauvreté", "paupérisation", et même “misère”...

Quelle farce ! Un pays opulent où ces prétendus "pauvres" ne peuvent pas se payer des soins médicaux mais peuvent fumer un tabac à un prix exorbitant... Une France de "misère" avec les meilleures infrastructures du monde, ils appellent cela la "crise", un pays soi-disant plein d'injustice où il est même prévu des "vacances pour chômeurs", etc...

Ceux qui disent ne pas pouvoir se payer le médecin ou le dentiste sont des fumistes, des geignards, des tricheurs qui préfèrent profiter des avantages d'un système qui leur fournit à satiété le superflu tout en se plaignant que l’essentiel est trop cher pour leurs "modestes" moyens !

Les dépenses liées à la santé font partie des dépenses usuelles au même titre que les dépenses faites pour l'alimentation, ce ne sont pas des extras, pas du luxe.

Quand on a de quoi se payer à manger, on a de quoi se soigner.

L'argent est aussi fait pour être dépensé, pas qu'épargné. Les gens malades n'ont qu'à se payer des soins au lieu d'y renoncer sous prétexte que c'est cher.

Moi quand je vais chez le dentiste je ne lésine pas sur les prix. Je prends le meilleur. Et je paye de ma poche sans attendre de savoir si je serai ou non remboursé.

Renoncer aux soin sous prétexte que c'est cher, ce serait comme renoncer à manger sous prétexte que cela coûte une semaine de salaire par mois... Ou renoncer à mourir pour ne pas payer les obsèques. C'est un raisonnement stupide.

Vivre c'est aussi dépenser son argent pour la santé.

Que l’on soit remboursé ou non.

Le reste n'est que demandes abusives d'éternels assistés ingrats envers le système.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA 14/12/2014 10:04

Je ne supporte pas ces éternels repus et nantis en tous genres de notre pays de Cocagne se prenant pour des pauvres, des victimes qui ne cessent de geindre sur leur sort de pacha qui s'ignorent ! Allez donc vous faire passer pour une victime auprès des paysans du Mali, vous verrez comment ils recevront vos doléances...Eux auraient cent fois plus de raisons de se suicider et pourtant ils luttent. Plus les gens sont riches plus ils sont faibles, lâches, voire corrompus...

Avec cette mentalité victimaire que vous promouvez, à ma place bien des gens feraient le choix de la facilité et s'effaceraient de la surface de la Terre ! La vie est un combat, c'est aussi ce qui fait son intérêt et lui donne du sens. Ces sempiternels insatisfaits de notre système hyper consumériste m'écoeurent... Ces gavés trouvent toujours des prétextes pour se plaindre de la corne d'abondance qui les engraisse, ils n'en n'ont jamais assez, ce n'est jamais assez beau pour leur goût de blasés et lorsqu'ils s'endettent pour s'offrir des avantages matériels parfaitement superflus, ils se suicident pour échapper à leurs responsabilités d'irresponsables !

Raphaël Zacharie de IZARRA

speedy231 03/12/2014 22:50

je pense perso que cette lettre a été rédiger par un érudit capable de faire des choses ignobles ne vous laissez pas impressionner par ces gents qui ne cherche qu'a perturber vos esprits si cette personne a choisis de mettre fin a ses jours c'est qu'il n'avait plus de solution devant ses yeux et qu'il montre comment des manipulateurs peuvent être cruel pensez a sa famille et a cet homme qui a tout donner pour cet abrutis qui le critique.

Raphaël Zacharie de IZARRA 30/08/2015 21:56

France, pays d'irresponsables-nantis-geignards, ces spécialistes de la pleurnicherie qui cherchent l'apitoiement, ces repus se prenant pour des miséreux et qui pensent vivre dans un pays dirigés pas des salauds. Les salauds, ce sont ces nantis qui se plaignent de payer des impôts. Si on les écoutait plus personne ne paierait d'impôts, tous les irresponsables de leur espèce se soustrairaient à leurs devoirs de citoyens...

Non je ne pleurnicherai pas avec ces tricheurs professionnels se faisant passer pour des victimes. Moi je reste libre, lucide, fort et intègre.

Raphaël Zacharie de IZARRA

aidentreprise 04/12/2014 01:18

Je ne suis impressionnable en rien sinon je ne ferais pas ce que je fais. Mais merci pour ce message.J'apprécie ceux qui ont le courage de commenter.