Ironie: Il faut des conseils de professionnels ( couteux) lorsque l'on est en difficulté financière...........

Publié le par aidentreprise

par Aide Entreprise, mercredi 20 juin 2012, 22:42 · 

Extrait du compte rendu de la COMMISSION EUROPÉENNE à propos d'un séminaire sur l'amélioration des mesures de soutien aux entreprises.

 

......Les  TPE et PME comptent généralement peu ou pas du tout sur les conseils externes, ce qui conduit à une reconnaissance tardive des difficultés et ainsi qu'à une action trop tardive.

 Il est nécessaire de porter une attention sur l'accessibilité de l'aide, puisqu'une entreprise en difficulté financière n'a pas les moyens de se payer des conseils (coûteux). "...

Une entreprise se trouve souvent en difficultés car elle est mal ou peu entourée. C'est vrai qu'il est possible de s'en sortir, mais le temps de comprendre comment, il est souvent trop tard.

 

IL MANQUE EN FRANCE UN PORTAIL UNIQUE, SPECIFICIQUE ET GRATUIT POUR LES ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ!!!!

 

On ouvre une société en 15 minutes sur internet et avec très peu d'argent et sans aucune préparation. C' EST UN CRIME!! On n'avertit pas le créateur que sa fermeture par liquidation peut détruire une vie entière sans espoir de résurrection.........

Les informations qui devraient être transmises OBLIGATOIREMENT SONT justement celles qui permettent, en cas de difficultés, de réagir promptement ( LA LOI N'ADMET PAS L'IGNORANCE.........c'est une phrase qui est souvent entendue APRES que la LOI ait permis de s'engager avec une facilité extrême dans une voie sans issue et sans espoir de retour......)

 

La réalité est que c'est au pauvre entrepreneur (souvent complètement démoralisé et désespéré) de résoudre un PUZZLE!

 

Les lois s'appliquent avec la même sévérité au peintre en bâtiment doués de ses mains ,...........qu'à des ingénieurs en commerce........

 

La réalité des petits commerçants ou artisans c'est que ce ne sont pas des "gestionnaires". Bon nombre passent leur temps à "travailler"," honorer leur délais" et ont déjà un mal fou à facturer ou récupérer l'argent de leurs clients.....Ce n'est que lorsqu'ils sont confrontés brutalement à un coup dur, à des problèmes circonstanciels qu'ils cherchent de toutes parts des aides qu'ils ne recevront sans doute pas.

 

C'est lorsqu'ils se rendent compte que ces conseils peuvent faire la différence, mais qu'ils n'ont plus les moyens financiers d'y accéder.

 

Je laisse aux associations, aux politiciens, aux divers réseaux le soin de faire changer les mentalités et les lois.......La réalités des petites entreprises, c'est qu'elles coulent avant de pouvoir recevoir une aide quelconque.

 

L'ironie, c'est que souvent il faut avoir vécu un redressement ou une liquidation pour en comprendre les rouages: c'est un rouleau compresseur qui avance et écrase tout sur son passage.......Mais, comme déjà dit, la France n'est pas le pays des secondes chances..........

 

Alors il est temps de faire comme les grecs et RE INVENTER  le SYSTEME D.

 

Ils ont fait un saut dans le temps et inventé une nouvelle monnaie d'échange : les soleils........

Commenter cet article