ENTREPRENEURS TNS :DEVENEZ SALARIES DE VOTRE ENTREPRISE

Publié le par aidentreprise

27/06/2013

C'est bon, on a compris, la bête noire des petites entreprises, surtout unipersonnelles, c'est le RSI. Nous sommes tous épuisés de cette caisse qui nous adresse tant de poissons d'Avril!

Il est temps de lui tordre le cou comme il se doit et l'assécher en la fuyant.

Inutile de continuer à lutter conter le RSI quand on peut tout simplement l'éviter et employer son temps à travailler de façon rentable.

Comment?

La SAS ou la SASU ( Société par Actions Simplifiée  qui peut être Unipersonnelle) a l'avantage de faire de ses associés, même de son associé unique, des assimilés salariés,  qui en conséquence ne dépendront pas du RSI.

En SASU au moins, les charges du dirigeant  ( associé unique et président dans  la SASU) sont payées comme pour tous salariés: selon et sur le salaire que nous nous donnons...premier bon point.

Ainsi lorsque ça fonctionne bien nous pouvons nous donner un bon salaire et en cas de baisse d'activité nous pouvons revoir le salaire à la baisse: et donc les charges aussi. D'autre part les salaires passent en Frais: bon point aussi.

Ne serait-ce que pour cette raison, le choix de cette forme juridique est amplement justifié.

Comparons  par exemple EURL et SASU:

En EURL vous dépendez du RSI, pour 1000€ de TNS il faudra compter environ 45% de charges.

En SAS vous dépendez du régime des salariés, comptez 57% de charges.

En EURL si vous ne prenez pas de salaire il y aura des charges minimum (environ 130€ par mois).

En SAS si pas de il n'y  a pas de salaires, il n'y  a aucunes charges sociales.

 

Les experts-comptables vous diront :

- que les coûts de constitution sont plus élevés...190 € pour l'Eurl .......230 € pour la SASU.....40 € pour se débarrasser du RSI c'est un investissement

- que la SAS ou SASU s'adapte à tous les projets, à condition "d'accepter un formalisme de constitution et de fonctionnement assez contraignant" .....ceux qui ont eu un quelconque contentieux avec le RSI ne seront pas effrayés. Dans les faits , j'ai pu constater par moi-même, que la seule vraie contrainte de départ sont les statuts qui sont entièrement libres. Il n'existe donc aucun statut type que votre expert peut sortir et vous faire payer 800/1000 euros. Il est obligé de les rédiger, le nombre de SAS n'étant pas suffisamment élevé pour avoir un nombre suffisant de modèles de base, selon les catégories, en bécane. ( je peux fournir sur demande , gratuitement , un exemple de statut)

- que les charges sont plus importantes ( 57% contre 45%) , mais à cela je réponds sans hésiter qu'il est préférable de payer en temps réel ses charges et en cas  de liquidation de l'entreprise , ne pas devoir être redevable de ses cotisations au RSI, qui continue à poursuivre le gérant d'entreprise liquidé et même sans revenus, étant donné que ces cotisations  sont dues à titre privé et ne rentrent pas dans les créances de la société à responsabilité limité.

Pour une comparaison détaillée, voir le site de l'APCE:
http://www.apce.com/cid119255/comparatif-des-structures-unipersonnelles.html

 

Publié dans BONS PLANS TPE PME

Commenter cet article

belaid 19/11/2014 10:38

Merci pour ce post . Pourriez vous également m'adressez si possible un modèle des status SAS en vous remerciant par avance.
Cdt