Massacre de la Saint Valentin pour effacer des dettes......

Publié le par Association Aide Entreprise

« S'ils avaient été pauvres et si les nobles ne leur devaient rien, ils n'auraient pas été brûlés » ....Étrangement en cette année 2019, on ne peut s'empêcher de penser que l'histoire des humains est une répétition cyclique qui se termine toujours par des massacres d'innocents.

"Toutes les dettes dues aux Juifs sont automatiquement effacées et les gages et lettres de crédit que possédaient les Juifs rendus à leurs débiteurs... Le meurtre des Juifs permet ainsi à de nombreux débiteurs de se rétablir financièrement..." ( Pogrom  ou Massacre de la Saint Valentin - de Strasbourg - 14 Février 1349)

 

Oui oui, mais pas seulement. Ce jour là, le 14 février 1349, 2000 juifs environ ont été brûlés dans Strasbourg, accusés d’avoir empoisonné les puits, d‘avoir propagé la peste, d’avoir sacrifié le p’tit Jésus, et autres accusations patibulaires qui manifestent la pathologie collective du bon peuple. « Hommes et femmes, enfants et vieillards furent égorgés sans pitié, rapporte un tanneur témoin du pogrom. Dans les maisons incendiées, des familles entières disparurent sans laisser de trace ». « Mais nos enfants aussi sont touchés par la peste ! », remarque un vieillard juif. Réponse du gros Herrmann, boucher : « Quand on a tué le fils de Dieu, on peut bien empoisonner un de ses enfants, pour faire croire à son innocence ! On sait à quel point vous êtes rusés, vous, les juifs !». Paranoïa collective, en somme.

En 1349, la Saint-Valentin à Strasbourg Exclus de toute provenance, unissez-vous !

Publié dans saintvalentin

Commenter cet article