Vos témoignages sur les dérives des procédures collectives - 1

Publié le par Jean-marie Le Long

Jean-marie Le Long: Il y a quelques années, à Mont de marsan, un mandataire judiciaire du nom de Berthé, pillait tous ceux qui tombaient dans ses griffes. il organisait des ventes aux enchères des actifs à liquider sans publicité légale, et le jour de l'audience c'était un oncle à lui qui venait, seul dans la salle, et rachetait tout ce qui pouvait se faire à vil prix. Le procureur ne bougeait pas malgré les plaintes... Pas un juge ne s'est ému de la situation. Finalement, à force, tous ceux qui étaient lésés et qui avaient perdus leur entreprises, en écrivant à l'assemblée nationale, un rapporteur a été nommé pour faire une enquête. Il est venu à Mont de marsan pour entendre le président du Tribunal de Commerce, les juges commissaires et les mandataires. Le jour de la convocation il a même fallu demander à la Gendarmerie d'aller les chercher ! Bref, on a alors un compte rendu croustillant (Voir lien en bas...), et on devine que le Tribunal de Commerce de Mont de marsan, c'est une mafia. Le rapporteur repartira avec pour seul effet la mutation de Berthé, personne ne sera inquiété, tous resteront en poste... Allez, je vous le dis, le rapporteur, c'était Montebourg, grande gueule, aussi inefficace à ce moment là que par la suite au gouvernement. Un guignol de gauche, cella là pourrie par ce que je dénonce ici. Et cela a continué... 3 ans après, pour plaire à un grand patron de supermarché local, le TdC de Mont de marsan me met en liquidation judiciaire sans que je sois même convoqué, à la demande de l'URSSAF, complice, pour une dette de 80.000 francs, alors que ma société avait un capital social de 2.200.000 francs. J'avais un bâtiment de 800M2 sur 15.000 M2 constructible qui a été mis aux enchères à 250.000 francs (30.000 euros) et le patron du supermarché a fait savoir que personne ne devait surenchérir... Je n'ai dû mon salut qu'en vendant ma maison pour solder le passif. Ce patron de supermarché, c'est celui qui accueille Hollande cette semaine pour dédicace de son bouquin pourri. Voyez que c'est intouchable. Aujourd'hui il n'y aura pas un politique pour réformer ce nid de merde que sont les TdC et les services contentieux des Caisses, qui travaillent main dans la main pour favoriser une caste dont les racines sont dans les Rotary clubs et autre saloperies franc-maçonnes. La vrai solution réside à réformer le Code du Commerce au chapitre des procédures collectives et d'abroger les dispositions qui permettent à un créancier de réclamer la liquidation judiciaire au simple motif d'une cessation de paiement. En effet, il n'y a que les Caisses qui nous assassinent à ce motif, et pour rien, puisque les liquidation font souvent le seul enrichissement des mandataires et de leurs copains qui rachètent les actifs. ce serait tellement simple, de mémoire, il n'ya qu'un seul article (assassin) à rayer ! Bonne lecture ! :http://www.assemblee-nationale.fr/.../tribun.../tcmarsan.asp

Témoignage sur facebook le 12/05/2018

Commenter cet article