“Au #RSI (vos ennuis) ce n'est pas notre problème, car les problèmes c'est vous qui les avez".

Publié le par Association Aide Entreprise

“Au #RSI (vos ennuis) ce n'est pas notre problème, car les problèmes c'est vous qui les avez".


Message reçu le 21/04/2016 sur notre messagerie mail :

"Bonjour,

Je vous écris ces quelques lignes pour vous expliquer ce ce j'ai vécu ces derniers jours. J'ai contacté le #RSI il y a 8 jours , le 14 avril vers 15h ou j'ai expliqué ma situation actuelle (sans emploi depuis septembre 2015, ma femme sans emploi et sans indemnités) j'ai arrêté ma position de gérant en décembre 2014 pour stopper l'hémorragie.
J'ai fait un #burn #out en juin 2014 qui ma entrainé au désastre avec des dettes de banque (#crédit du #nord et #crédit #mutuel) de #trésor #publique et de #rsi et plusieurs autres choses.
Lors de cette appel une dame m'a répondu aimablement qu'elle allait me faire parvenir un dossier à remplir et à envoyer au #service #social du #rsi pour étudier ma situation.
Donc j'étais dans l'attente de ce courrier.
Aujourd'hui entre 16h15 et 16h30 (sans réception de ce courrier), je rappelle le #RSI avec la même démarche avec mon N° ss 1 66 xxxxxxxxx , là une femme m’envoie sur un autre service dont une femme avec un très très fort accent (je lui ai fait répéter plusieurs fois les mêmes choses), là j'ai trouvé une femme #extrêmement #agressive, me disant "qu' au #RSI cela ne se passait pas comme ça". que de toute façon comme j’étais radié depuis décembre 2014 et que ce n'était pas son #problème, car les #problèmes c'est moi qu
i les avais".

J'ai mis plus de 3 h à m'en remettre, je regardais mes filles en me demandant ce que je devais faire , le peu de réconfort que j'avais eu la semaine dernière a été balayé en 5 minutes. Je suis complètement au fond du trou, je ne vois pas de solution avec un regard sur mes filles de 8 et 12 ans qui me terrifie. Je crois que je n'ai pas beaucoup de solutions ou pas le choix.

C'était juste une bouteille à la mer et vous tenir au courant à quel genre de personnes nous avons à faire. Je n'ai tué personne, j'ai juste essayé de #créer une #entreprise .
Je n'ai pas été aidé pendant la vie de la #société avec des gens donnant des #conseils #désastreux et aujourd'hui il n'y a que des gens qui veulent ma
peau .

JE SUIS FATIGUE. JE VAIS LA LEUR DONNER, ILS POURRONT L'ACCROCHER A LEUR TABLEAU DE CHASSE
En vous souhaitant bon courage pour vous,
vous en aurez beso
in
#ADIEU"

Le #RSI s’est engagé à faire des efforts de #médiation avec ses 100 médiateurs.
 
Il faut croire, en lisant ce message d’ #Adieu ( #suicide?) que beaucoup de chemin reste à faire.
 
Certains #standardistes devraient goûter aux joies de l’#échec #entrepreneurial et de ses #conséquences.
 
Je propose au #RSI de récupérer leurs enregistrements et de licencier pour faute lourde cette employée ( à moins qu'ils suivent des instructions précises?) , car donner l’#envie de se #suicider à un autre être humain lorsque l'on représente un #organisme #social est #inadmissible.
 
C'est encore plus inadmissible quand on trouve ce genre d'affiche sur les réseaux pour des réunions d'information et prévention:
“Au #RSI (vos ennuis) ce n'est pas notre problème, car les problèmes c'est vous qui les avez".

Notre association  trouve  une oreille attentive au sein du #RSI. Des efforts ont été faits, ils sont indéniables, mais cela ne nous empêchera pas de dénoncer la moindre dérive, surtout quand nous recevons ce genre de courrier annonçant une #crise #suicidaire,  dans le but , nous l'espérons, non pas de voir disparaitre la #caisse attitrée des #indépendants, qui est devenu un #argument #politique, mais bien au contraire,  d'en voir rapidement , avant #présidentielles2017, la réforme profonde.

Il m'est d'avis personnel que son #abolition desservivra la #cause des #indépendants et des #entrepreneurs en faveur de #policiticiens #opportunistes. Aucune structure aujourd'hui peut faire front à la #sécurité #sociale dont beaucoup demandent la #fin du #monopole.

Etrangement, aucun de ces revendicateurs ne souligne que le #RSI est déjà un concurrent.

Nous sommes bien placés en tant que "médiateurs, pour constater qu'une entreprise en retard de ses #cotisations #urssaf aura plus de probabilités de se faire #liquider qu'un entrepreneur en retard de ses #cotisations #RSI. Bien sur, les dérives du #RSI ne sont pas une illusion........

Pour l'instant l'entrepreneur a hélas le choix entre enclume et le marteau, mais cela reste un choix!

En réalité, notre #association #Aide #Entreprise, depuis le début de son activité, fait le constat systématique de ce qu' #Laurence #Parisot a défini le "#racisme #anti #entrepreneur" que ce soit dans les #tribunaux, y compris quand c'est l'entrepreneur qui assigne un #organisme, une #banque , un #ordre #professionnel, sans parler de l'#état, ou dans toutes les #administrations ,  #caisses ou #banques....
Il y a urgence de #revalorisation et #respect des #droits #fondamentaux envers cette catégorie de population victime de ce qu' #Henri #Dumas a étiqueté de #génocide des #entrepreneurs.
 
Mulhouse, 22/04/2016
 
 
 
Brigitte Vitale
Aide Entreprise
Association de droit local 1908
info@aidentreprise.fr
03 89 50 53 47
 
 
 
 

Publié dans -RSI, -SUICIDE, --ENTEPRENEUR

Commenter cet article

Perget william 22/04/2016 11:36

je connais la même situation avec le RSI et les impôts qui ce fiche éperdument de nos problèmes, financier ,de notre santé mental et physique.La seule chose qui vous dise "PAYEZ ou ont vous enlève votre maison et tous vaux bien".
En France pour vivre il faut être fonctionnaire ou Politicien autrement vous ne compte pas;
Nous entrepreneurs nous somme que de l'argent pour s'est gens.