"LIBERATION" UN JOURNAL DE TARTUFFES, UNE INSULTE AUX MORTS

Publié le par aidentreprise

"LIBERATION" UN JOURNAL DE TARTUFFES, UNE INSULTE AUX MORTS

16/11/2014

Avec mes journées à tenter d'aider ce qu'il reste des entrepreneurs en faillite, mes propres obligations de survie et ma présence sur le territoire français d'une seule décennie, je ne forge mes opinions sur les médias qu'à travers ma propre expérience sans rien connaitre de leur histoire ou de qui les dirige.

J'ai lu ce matin  un article de Boulevard Voltaire dont je mets ici de suite le lien:

http://www.bvoltaire.fr/benoitrayski/prenoms-des-casseurs-les-tartuffes-de-libe-a-loeuvre,23166

En soi il n'a aucun lien avec ce que je publie , écrit ou partage en général sinon UN FAIT que je veux relever qui m'avait fait lever d'un bond de ma chaise lorsque j'ai parcouru, un 7 novembre,  l'article de Libération  concernant le suicide des petits patrons:

http://www.liberation.fr/economie/2014/11/07/suicides-patronaux-une-hecatombe-au-doigt-mouille_1138664

Sans aucune connaissance des "journaleux" français , mais certaine de mon fait concernant "l'hécatombe des petits patrons" , il m'est paru clair que Libération est une escobarderie  d'une gauche surannée, qui de journal n'en porte que le nom!

Dans ce second article Libération  tente en effet  de décrédibiliser le  SEUL travail à ce jour mené sur le suicide et les tentatives de suicides des professions indépendantes  par Olivier Torres et l'observatoire Amarok ( http://www.observatoire-amarok.net/). Ce fait est grave , très grave, car c'est une tentative d'omerta d'un cancer profond qui ronge la France et qu'il est peut-être déjà trop tard pour soigner car pour citer à nouveau Olivier Torrès :

"Une société mature est une société qui protège ceux qui la font vivre"

J'invite donc ces journalistes de pacotille à venir sur le terrain, NOTRE TERRAIN, constater que les chiffres annoncés sont surement bien en deçà de la réalité car dans les 15 000 suicides par an, il y a oui , des "patrons" , mais quand ces patrons sont  "liquidés" ( et c'est là qu'il vont le plus mal) il font partie de ces " chômeurs, SDF, salariés, RMIstes" qui entrent dans ces statistiques mais dont on ne connait pas la provenance! ( ce qui arrange bien notre gouvernement il faut croire). ile st certain, que nombreux sont ceux qui "avaient" un statut de "patron" avant d'entrer dans des statistiques sommaires.

Je les invite aussi à bien réfléchir avant de "cracher" sur les initiatives qui pourraient aider à changer la réalité de TOUT LE TISSU ECONOMIQUE FRANCAIS, sans lequel ce pays deviendra la main-d'oeuvre d'une poignée de multinationnales étrangères.

Et une fois de plus, je m'engage à oeuvrer afin  qu'un  statut de "liquidés" soit reconnu, pour que l'hécatombe des entreprises françaises ne puisse plus faire l'objet  de supputations de tels torchons et que soient honorées les mémoires de ces hommes et femmes, qui de tort n'ont eu que le courage d'entreprendre sans aucune aide extérieure, bien  au contraire, et que l'on assassine, ainsi,  une fois de plus  !

Ce qui pouvait être , pour moi , la stupidité d'une seule personne, se révèle,  une position "grave" d'un journal qui ment à ses lecteurs. Je suppose qu'en cherchant j'en trouverais d'autres, mais pendant que des scribouillards bien au chaud décident qui a droit ou non à une reconnaissance posthume, d'autres se salissent les mains.

 

Et pour reprendre leur propre phrase de conclusion dans leur article, je paraphrase ainsi:

 

" L’histoire montre en revanche à quel point le négationnisme (à prendre seulement dans le sens de négation et manipulation)   peut, lorsqu’il est utilisé avec suffisamment d’aplomb, s’incruster dans le débat public."

 

Aide Entreprise.

info@aidentreprise.fr

 

 

Tous droits réservés. © www.aidentreprise.fr 2014

 

Commenter cet article